Longtemps utilisé à des fins thérapeutiques, le jeûne a été un peu oublié avec l’arrivée de la médecine moderne. Il est d’ailleurs encore souvent ignoré en France. Très populaire en Allemagne, en Russie, dans les pays scandinaves, il y est souvent utilisé comme thérapie et même parfois remboursé.

La faculté et la facilité qu’a l’homme de jeûner ont été modelées par son évolution à travers les âges. En effet, si l’homme n’avait pas pu survivre à de longues périodes sans nourriture, il n’aurait pas pu subsister et encore moins se développer. Cela ne fait que très peu de temps que l’homme mange 3 repas par jour ! Ce que nous pensons être aujourd’hui la règle n’est finalement qu’une exception, à laquelle nos organismes ne sont pas encore adaptés!

De nos jours il y a plus de malades liées à l’excès de nourriture que le contraire.

Le jeûne c’est la privation de manière volontaire de nourriture pendant un certain temps (au moins 16 heures) et cet effort est dérisoire face à tous les bénéfices qu’il peut apporter sans aucun effet secondaire. Il peut être réalisé plutôt à visée détoxifiante, revitalisante, préventive, ou encore thérapeutique.

« Le jeûne thérapeutique est le moyen le plus puissant pour mobiliser les forces auto-guérissantes de l’être humain aussi bien sur le plan physique que sur le plan émotionnel » disait le Dr. H. Fahrner, médecin-chef durant 30 ans de la clinique Buchinger (centre de soins spécialisé dans le jeûne depuis 1953).

Les mécanismes adaptatifs mobilisés pendant le jeûne vont permettre une détoxification de l’organisme et, parfois, de guérir des pathologies chroniques résistantes aux traitements classiques.

Les résultats les plus intéressants sur l’homme ont été constatés sur l’arthrite rhumatismale, l’hypertension, le diabète et l’obésité, certaines maladies dermatologiques, l’anxiété et le burn-out.

Le jeûne ne peut se concevoir sans comprendre et aborder le phénomène qu’est l’autophagie (encore appelé autolyse). Lorsque nos cellules sont privées de nourriture, elles vont enclencher une suite de phénomènes venant d’une mémoire atavique vieille de plus de 3 milliards d’années. Elles vont recycler des structures cellulaires endommagées en molécules utilisables pour leur métabolisme. Elles vont générer de l’énergie via leurs déchets. En éliminant et recyclant les déchets présents à l’intérieur de la cellule, l’autophagie permet à la cellule d’être en bonne santé.

En se nourrissant de lui-même, le corps va procéder à un véritable décrassage et recyclage et va se régénérer en éliminant ses structures usées.

Ainsi le jeûne est un « outil » simple, efficace et gratuit pour prendre ou reprendre votre santé en main.

 

Article proposé par Fanfan Herzog, Naturellement Jeûne, 68590 THANNENKIRCH 

 

Leave a Reply