Arbrisseau touffu et odorant, parfois appelé « groseillier noir », le cassissier trouve son origine dans le nord et l’est de l’Europe. Très vite, sa culture s’étend à toute la partie tempérée de l’hémisphère Nord. En France, surtout en Bourgogne, on le cultive pour la récolte de ses fruits, petites baies noires très appréciées des gourmets et pour la fabrication de la célèbre liqueur. Les feuilles, à l’arôme si agréable, sont depuis longtemps connues pour leurs propriétés antirhumatismales et diurétiques.

Le cassis est aussi appelé la plantes des rhumatismes pour son action anti-inflammatoire, anti- arthritique, anti-dégénératif :

Les feuilles de cassis sont riches en flavonoïdes (rutoside et hypéroside), tanins de catéchol et vitamines C et P. Grâce à leurs propriétés antirhumatismales et anti-inflammatoires, elles agissent efficacement en cas de manifestations articulaires douloureuses aiguës ou chroniques (dites rhumatismales), notamment lors les douleurs de l’arthrose situées au niveau de l’articulation du genou.

Il est également indiqué pour ses actions 

  • Antioxydante / Anti-infectieuse et antiallergique (infection respiratoire, asthme, rhinite etc…)
  • Diurétique : Les feuilles de cassis sont également un diurétique majeur favorisant l’élimination des déchets (acide urique et toxines) par l’organisme. L’ensemble de ces propriétés permet de conseiller les feuilles de cassis dans le traitement de fond de la goutte.
découvrez les bienfaits du cassis suite à cet article du magazine vitalsace, tout un univers de bien-être

Les présentations sont les suivantes :

  • En feuilles pour leurs propriétés dépuratives ou diurétiques en tisanes ou teintures mères. Pour une infusion : 20 à 30 grammes de feuilles à laisser infuser 15 minutes dans de l’eau bouillante. Prendre 2 à 3 tasses par jour.
  • En jus à boire au cours de la journée, sauf en soirée à cause de la présence de vitamine C pouvant perturber votre sommeil
  • En macérât : 50 gouttes au réveil et 15 à 50 gouttes au repas midi et soir. Pour une meilleure assimilation, conservez un instant en bouche, les gouttes diluées dans de l’eau.

Contre-indication : 

A éviter en cas d’hypertension, grande précaution chez les femmes enceintes.

Toujours demander l’avis d’un médecin ou d’un thérapeute. Toujours privilégier l’achat de produits bio et sans pesticides

Voici quelques associations intéressantes pour quelques pathologies :

  • Cassis + harpagophytum en cas de rhumatisme type arthrose, douleur articulaire, sciatique…
  • Cassis + lamier blanc pour la goutte
  • Cassis + spiruline + acérola pour la fatigue et l’asthénie
  • Cassis + gingembre et argent colloïdal pour toutes douleurs inflammatoires etc…

Article proposé pour le magazine par Chantal FIECHTER, naturopathe, conseillère agréée en Fleurs de Bach, Landser

Leave a Reply