Une pratique énergétique ancestrale d’une étonnante modernité : présentation du magnétisme et de son intérêt pour le mieux-être.

Qu’est-ce que le magnétisme  et quel intérêt revêt-il pour le mieux-être au XXIe siècle ? En quoi est-il résolument moderne ?

Un article sur le magnétisme proposé par Véronique Verducci et à découvrir sur le site Vitalsace.com

À l’heure où l’offre en médecines parallèles est de plus en plus diversifiée, j’estime essentiel de disposer d’informations utiles sur leur pertinence concrète. Car pour pouvoir choisir un praticien en connaissance de cause, il faut pouvoir comprendre sa proposition thérapeutique, tout du moins dans les grandes lignes.

Un article sur le magnétisme proposé par Véronique Verducci et à découvrir sur le site Vitalsace.com

Dans cet article, je présente les spécificités de ma discipline qu’est le magnétisme dans une perspective holistique (c’est-à-dire physique, émotionnelle, mentale et spirituelle) afin de lever le voile de mystère qui l’entoure quelquefois, et le démystifier.

ORIGINES ET DÉFINITION

On peut dire que le magnétisme est un art ancestral de soigner le vivant. En l’occurrence, c’est une médecine atavique, la plus ancienne de l’humanité avec le chamanisme, et elle consiste à purifier le corps physique et les corps subtils [1] et l’âme d’une personne, au moyen des mains, du souffle et de secrets (prières) et/ou de rituels.

Principe et transmission jusqu’à aujourd’hui

La manière dont le magnétisme a été transmis a varié depuis la nuit des temps, mais on retrouve son principe, à savoir que le corps, l’âme et l’esprit sont intimement liés et qu’ils sont traversés par une énergie, une force vitale (invisible), dans diverses grandes traditions aussi bien anciennes qu’actuelles : dans l’Égypte antique, on l’appelait le  ; en Grèce, le pneuma ; en Orient, le chi ou le ki ; chez certains peuples amérindiens, le Wanka-Tanka; en médecine ayurvédique, le prana, etc. Cette énergie qui nous traverse et nous relie au grand Tout, à l’Univers, fait aujourd’hui l’objet de recherches en physique quantique. On peut donc dire que les Anciens constataient de manière empirique ce qui, aujourd’hui, fait de plus en plus l’objet d’études scientifiques.

Un article sur le magnétisme proposé par Véronique Verducci et à découvrir sur le site Vitalsace.com

Une figure récente, Franz-Anton Mesmer, émerge au XVIIIe siècle : il prétend que la médecine officielle de son siècle fait fausse route et postule que le corps est traversé par un fluide magnétique universel imperceptible par les sens ordinaires et que le magnétisme intervient sur la matière grâce à la remise en cohérence de l’énergie dans les corps subtils [1]. Le magnétiseur devient alors capable de diriger l’énergie magnétique du corps et peut le soigner.

État des lieux actuel

Aujourd’hui, le magnétisme reste une médecine parallèle à la médecine allopathique officielle, mais il a traversé les âges et continue d’être exercé. Le métier de magnétiseur n’est toujours pas, en France, reconnu par l’Académie de médecine, au contraire de nombreux autres pays en Europe et dans le monde.

COMMENT ÇA MARCHE ?

Le postulat du magnétisme est que toute personne est le réceptacle d’une énergie vitale qui peut subir des déséquilibres, entraînant des maladies, et il s’attache à supprimer ces déséquilibres, à accroître l’amplitude globale d’un être, à éliminer le négatif qui affecte une personne et à lutter, ainsi, contre l’apparition de maladies qui sont considérées comme la manifestation physique de déséquilibres énergétiques de la personne. Le magnétisme est donc à la fois un art originellement curatif, mais aussi prophylactique, puisqu’il se propose aussi de réguler les déséquilibres énergétiques AVANT qu’ils ne se traduisent par une pathologie. Comment ? En assainissant les corps subtils [1] d’une personne, en amplifiant son énergie vitale et en l’autonomisant dans la gestion de ses énergies.

Le magnétisme permet de transmettre dans un corps « l’énergie universelle » afin de le rééquilibrer et de le réharmoniser. C’est une technique de soin naturel qui soulage les troubles physiques, psychiques et émotionnels : il est de ce fait dit holistique (global). Le magnétisme s’adresse aussi bien aux adultes, adolescents, enfants, bébés, qu’aux animaux.

Un article sur le magnétisme proposé par Véronique Verducci et à découvrir sur le site Vitalsace.com

Le magnétisme utilise tout un ensemble de procédés (passes, souffle chaud/froid, imposition, application des mains, etc.) visant à rééquilibrer les énergies d’une personne et, par là même, à agir sur ses maux. En faisant un bilan au moyen du pendule et en touchant (ou non) le corps, le magnétiseur ressent les blocages ou les déséquilibres énergétiques (excès ou insuffisance) et régule les flux en transmettant l’énergie là où le besoin s’en fait sentir. L’organisme est ainsi renforcé et relancé dans ses processus d’autoguérison aux niveaux physique, émotionnel et mental.

LES QUALITÉS DU MAGNÉTISEUR

Magnétise la personne à laquelle le don a été transmis (de maître à élève, dans une lignée, etc.) et qui a été initié·e aux secrets. L’art de magnétiser exige force, amour et lumière car le magnétiseur doit affirmer qu’il dédiera sa pratique au bien. Être magnétiseur implique une grande responsabilité.

Être magnétiseur aujourd’hui, c’est aider de manière thérapeutique les personnes qui en ont besoin. La séance de magnétisme est toujours complémentaire à une consultation chez un médecin ou un professionnel de santé. Un magnétiseur digne de ce nom ne se présentera jamais comme un magicien capable de tout guérir. Il sait qu’il ne peut pas faire disparaître tous les maux, mais il est là pour aider au mieux.

 

COMMENT PROCÈDE LE MAGNÉTISEUR ?

Le magnétiseur procède généralement en établissant tout d’abord un bilan énergétique des personnes avec ses mains et différents outils et supports, puis en magnétisant les personnes au moyen d’un protocole (enchaînement de mouvements) et de secrets. Selon les cas, le magnétiseur peut également avoir recours à des pierres et les programmer pour travailler sur des problématiques spécifiques.

  • Les mouvements du magnétiseur, son « solfège » : applications, passes magnétiques, impositions, souffle.
  • La boîte à outils du magnétiseur : ses mains avant tout, le pendule, le pendule-baguette, les pierres de lithothérapie, etc.
  • Les supports du magnétiseur : les cadrans, également appelés biomètres ou planches ; les graphiques des chakras/corps subtils [1] afin de mesurer entre autres le taux vibratoire [2] et l’état des corps subtils [1] d’une personne ou d’un animal.

Le but ultime du magnétiseur est d’éliminer les déséquilibres énergétiques, de dissoudre les blocages énergétiques afin de rétablir une circulation fluide de l’énergie, vecteur d’harmonisation entre les corps subtils [1] et le corps physique. L’équilibre étant ainsi rétabli, les capacités d’autoguérison de l’organisme sont restaurées.

LES DOMAINES D’APPLICATION DU MAGNÉTISME

La liste est longue des soucis et maux que peut traiter le magnétisme, puisqu’il prend en compte tous les plans d’une personne. Citons entre autres :

  • les douleurs articulaires ;
  • les tensions musculaires, les tendinites ;
  • les troubles intestinaux ou uro-génitaux ;
  • les problèmes de peau (eczéma) ;
  • les brûlures ; couper le feu (la sensation de brûlure)
  • les troubles psychiques et émotionnels ;
  • les acouphènes ;
  • les maux de tête ;
  • les problèmes de sommeil ;
  • les problèmes de poids ;
  • l’apaisement du stress, des tensions, de l’anxiété et des angoisses ;
  • l’accompagnement lors de traitements médicaux aux lourds effets secondaires, ou pour récupérer après une intervention chirurgicale ;
  • l’optimisation de la santé physique et psychique de manière générale.
  • À noter que la séance de magnétisme peut également s’effectuer à distance.

Selon les cas, le consultant peut ressentir une sensation de chaud, de froid, des picotements, des douleurs, etc. Il peut ressentir les changements immédiatement, dans les jours ou les semaines qui suivent sa séance, selon sa réceptivité et sa sensibilité.

TOUT LE MONDE PEUT-IL MAGNÉTISER ?

Nous avons tous en nous du magnétisme, que nous le ressentions ou non. Il exige travail, bonne hygiène de vie, attention portée à ses ressentis, protection, purification, discipline, pratique – pour être utilisé avec responsabilité.

Pour autant, tout le monde ne peut pas l’exercer de manière professionnelle. Magnétise professionnellement la personne qui a été formée par un autre magnétiseur/guérisseur, qui a été initiée aux secrets, qui a des cristaux de magnétite dans les mains et qui s’engage à respecter une charte éthique stricte.

L’activité du magnétiseur revêt également un aspect pédagogique : comme il considère la maladie comme un déséquilibre qu’il convient d’éliminer, et qu’il s’applique à dégager les énergies pesantes, à apporter de l’énergie curative pour que la personne puisse se reconnecter à ses pouvoirs d’autoguérison, le magnétiseur encouragera la personne à cultiver des énergies saines et la joie afin d’amplifier son élan vital, à apprendre à se considérer comme un tout (alliance corps-âme-esprit).

Article proposé par Véronique Verduci, 

Magnétiseuse-barreuse de feu / Radiesthésiste (humain, animal, habitat) / Praticienne en massage holistique / Conférencière et formatrice à  Rixheim (68170)

 Consulter sa fiche

Notes:

[1] Corps subtils : enveloppes énergétiques entourant le corps physique et qui subissent des fluctuations au cours de l’existence, lesquels mettent à mal l’équilibre entre eux. Telles des poupées russes, ces enveloppes entourent le corps physique. Ils sont parfois appelés « corps communautaires ».

[2] Taux vibratoire : taux variable (il peut diminuer ou augmenter) qui mesure la fréquence vibratoire, c’est-à-dire la vitalité énergétique relative d’un être vivant composé de cellules (plante, animal et bien sûr humain). C’est un indicateur du niveau d’énergie d’un individu sur les plans physique, émotionnel, énergétique et spirituel. Il se mesure en *unités Bovis, unité de mesure nommée d’après le physicien André Bovis, qui sert par convention à mesurer le taux vibratoire à l’aide de cadrans gradués, selon une échelle partant de 0 et sans limite supérieure.

Partager cette fiche

Sélection d’ouvrages:

Leave a Reply